Discothèque !

1er juillet, 21 h 30, scène TD, place des Festivals

Le spectacle-événement Discothèque offrira aux festivaliers plus d’une heure et demie de concentré de dance music 100 % canadienne. Et mine de rien, il y en a des succès ! Funky Town, 1990, Steal My Sunshine, Sorry, Danser, Can’t Feel My Face, People Gotta Move, No Heaven, et la liste s’allonge… Pour plonger le public dans ce party fou fou fou, la place des Festivals se transforme en piste de danse géante sous les étoiles. Dès 21 h 30 sur la scène TD, les festivaliers pourront s’attendre à une succession de hits irrésistibles pour le corps et pour l’âme pour faire monter le mercure !

Des artistes canadiens pour faire danser la place des Festivals !

Carly Rae Jepsen — LA révélation pop canadienne de ces dernières années, signataire de l’incontournable Call Me Maybe et lauréate de trois prix Juno, offrira au public ses irrésistibles succès.

Men Without Hats — Les pionniers de l’électro-pop au Canada, à qui l’on doit le succès interplanétaire de 1983 Safety Dance débarqueront avec leurs synthés, leurs bidouillages électros et la voix incomparable de baryton d’Ivan Doroschuk !

Radio Radio — Un duo réputé pour ses fiestas explosives avec ses rythmes allumés et son hip-hop teinté d’électro éclectique et efficace : la potion magique pour faire lever le party.

Muzion — Le grand retour du groupe hip-hop montréalais emblématique Muzion, pionnier du rap québécois, avec Dramatik Imposs et J.Kyll !

Buffalo Hat Singers — Le groupe de chanteurs-percussionnistes Buffalo Hat Singers plongera le public dans un pow-wow contemporain avec son enivrant alliage de chants traditionnels autochtones et de danse.

Et ce n’est pas tout ! Le maître inégalé du party montréalais DJ Champion prendra également part à la soirée accompagné d’une redoutable armada : pas moins de 24 musiciens dont une section de cuivres, des cordes, des percussions et des claviers, ainsi que les chanteurs Alan Prater (The Brooks), Gardy Fury, Rémi Chassé, Marie-Christine Depestre et Stéphanie Bédard. Ajoutons à cela 35 danseurs, des projections visuelles démentes, un répertoire électrisant et, pour finir, un superbe feu d’artifice sur la chanson Wow d’André Gagnon… À vos marques, prêts, party !

Une fête inoubliable en perspective avec trois mots d’ordre : danser, s’amuser et s’aimer comme des fous !

Mise en scène : Yann Perreau ; direction artistique et musicale : DJ Champion et Alex McMahon ; chef chorégraphie : Steve Bolton ; éclairage : Bruno Rafie ; vidéo : Normal Studio et Parcequefilms ; sonorisation : Ben Favreault ; costumes danseurs et musiciens : Master Bougaricci ; stylisme chanteurs : Michel Robidas ; pyrotechnie : GFA ; scénographie : Mélanie Tessier ; direction artistique : Laurent Saulnier ; directrice de production : Kathleen Gagnon

Publicité
;